Je souffle le froid et le chaud...

Publié le par Fred

Hello !

 

Dans la série mauvais resto/bon resto, voici quelques photos...

 

Bonne adresse :

SANY0013.JPG

 

Situé aux Menuires, c'est une bonne adresse pour un croque de midi quand on est en transit dans les Trois Vallées. Il est tenu par des anglais ( ou peut-être des aussies vu le drapeau), qui ont tout compris question mangeaille de skieurs : plats variés, copieux et très goûtus avec le sourire en prime et un service impeccable. Petite précision : il se situe plus près des oeufs pour remonter les pistes que le celui de mon article précedent. Si vous avez des pitchounes avec vous, il réchauffent les petits pots et les bibs et on peut y manger un abricot sec ou deux sans se faire sermoner...

 

Bref, une super adresse que vous ayez les crocs ou non et ils sont vraiment très sympas.

 

Mauvaise adresse :

 

Le restaurant Le Terminus (qui ne mérite même pas une photo sur ce blog). C'était pourtant un bon plan avant de prendre le train de nuit retour (plats copieux, prix raisonnables et service ultra-rapide pour les voyageurs en transit). Mais il y a eu deux changements de propriétaires, le précedent était tout aussi nul (quand on écrit diots sur une carte, on s'attend à en avoir deux minimum...) et le dernier décroche le pompom ! Le serveur qui passe son temps à se plaindre à voix haute du cuistot, qui rétorque à un client anglophone demandant des condiments "I have only two arms" (je n'ai que deux bras...), qui met une demi-heure à apporter deux fromages blancs à des clients attendent sagement... Andouilette trop cuite servie à l'arrache, bon j'arrête là.

 

A éviter en tous cas. Deux commentaires trouvés sur www.restoenfrance.com : "piège à touristes" ; "oubliez la tartiflette : Si vous avez une envie de tartiflette (celle qui se trouve au menu savoyard à 20 €) passez votre chemin !
Le plat que l'on vous sert est copieusement garni de pommes de terre, de crème liquide (ou de lait ?), quelques lardons, de morceaux d'oignons mi-cuits et de fines tranches de reblochon sur le dessus.
Une recette entre le gratin dauphinois et la vraie tartiflette.
Donc, nous avons mangé une pale copie de la vraie tartiflette.
Si vous tentez l'expérience, n'oubliez pas de commander la charcuterie servie ensemble. Car la charcuterie est salée ...
Comme dessert, évitez le macaron aux amandes ridiculement petit ou l'ile flottante.

Je le rebaptise donc " Le Tréminus ".

Voilà, c'est dit !!!

 

Bonne nuit les berniques et les bigorneaux...

Publié dans Actualités

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article